Faire face à l’augmentation exponentielle du prix du logement
novembre 29, 2018

Assurance loyers impayés ou caution ?

L’assurance loyers impayés indemnise les propriétaires dans le cas où le locataire ne paye pas le loyer correctement. En suivant bien les conditions requises, s’y inscrire propose des atouts intéressants.

Les garanties proposées par l’assurance loyers impayés

Il s’avère intéressant de mettre son bien immobilier en location. Par contre, les propriétaires ne sont jamais à l’abri des locataires mauvais payeurs. De nos jours, les gens choisissent de souscrire à une garantie assurance loyers impayés. La vérification de l’éligibilité peut se faire sur gridky pour une assurance loyers impayés. D’abord, il y a le type de contrat qui assure la protection contre un loyer mal payé ou pas payé par le locataire. Dans ce contexte, le propriétaire percevra régulièrement son loyer malgré les difficultés du locataire à payer. L’assurance nommée  garantie contre les loyers impayés ou GLI assure les dégradations ainsi que les détériorations au départ de ce dernier, dans le cas où les réparations sont supérieures au coût du dépôt de garantie. En outre, le loyer est non seulement pris en charge quand vient un départ prématuré du locataire ou encore, lorsque celui-ci est décédé. D’ailleurs, lors des contentieux, les procédures, les frais qui y sont liés ainsi que les autres remboursements sont assurés par l’organisme d’assurance. Notons d’ailleurs que similairement à tous les contrats, la plupart des assurances abordent des garanties supplémentaires, notamment, l’étude ou la vérification des dossiers de notre locataire, afin de protéger efficacement le proprio. Pour ces raisons diverses, il est essentiel d’effectuer une comparaison avant d’opter pour un quelconque contrat.

Quelles sont les conditions d’éligibilité du locataire?

Précisons que les locataires ne sont pas tous éligibles. Cette imposition est posée par l’assureur pour éviter le risque  de perte pouvant se produire. Une étude préalable du dossier du locataire se réalise dans l’objectif de diminuer les risques. Compte tenu de la vérification de confiance, l’individu doit fournir certaines pièces justificatives. Les 3 dernières fiches de paie, un dernier avis d’imposition, ainsi qu’une fiche de renseignements complète sont les principaux documents à fournir. De plus, le locataire doit être titulaire d’un emploi à contrat à durée indéterminée ou CDI. Ce dernier insinue une situation qui éviterait de mettre le locataire au chômage subitement. Mais pour le cas d’un CDD, l’intéressé est accepté suivant des conditions telles qu’un contrat de travail ne restant qu’une durée d’au minimum  8 mois. Ensuite, les revenus que perçoit le locataire doivent être de 2,7 fois supérieur à celui du montant du loyer, et les charges incluses. Et enfin, si la personne est une étudiante, ou une apprentie, la disposition d’une caution solidaire d’un tiers est une condition importante.